Claude Henry commence son expérience artistique sur la Côte d’Azur d’abord en tant que portraitiste, puis comme maquettiste.

Il tient ensuite une galerie de peinture avec un ami dans l’arrière pays niçois, à Biot, village d’artisanat d’art connu pour l’excellence de sa verrerie et de ses souffleurs de verre,
De retour en Martinique, Claude Henry s’attache d’abord à reproduire les paysages et les scènes de la vie quotidienne.
Son évolution le porte aujourd’hui à construire des univers à partir du réel par lesquels il tente de partager plutôt un ressenti, une émotion.
Les couleurs chatoyantes et lumineuses qu’il utilise parlent de douceur, de joie de vivre et d’optimisme.

Laisser un avis

Afficher les aviskeyboard_arrow_down